Conseils et aide pour une exposition, une médiation culturelle, un décor de film, l’histoire vivante …

Le Scriptorium clé en main

Le Scriptorium clé en main est une idée originale pensée dès l’année 2013. Pour concrétiser ce projet, il a fallu rassembler de nombreuses sources (iconographiques principalement) et opérer une sélection selon des critères de fonctionnalité, d’esthétisme, de singularité … Cinq ans plus tard, est née la Boutique La Source des Arts, composée de fac-simile d’objets médiévaux du scriptorium.

Le scriptorium était le lieu, la salle dans laquelle se copiaient les livres manuscrits au sein du monastère. Il était souvent attenant au cloître. Les moines écrivaient les textes et les ornaient de lettrines et d’images peintes : les enluminures. A partir du XIIIe siècle, des ateliers artisanaux tenus par des laïcs, les non-religieux, voient le jour. Bientôt les scribes et les enlumineurs s’organisent en guildes et en corporations. Les métiers du livre sont assez bien documentés. Ainsi nous avons, pour la période médiévale, des scriptoria monastiques et des officines laïques. Le Scriptorium clé en main reconstitue donc celui d’un monastère mais aussi l’atelier laïc de la période gothique.

Les Outils du copiste se composent principalement des outils scripteurs, du canivet pour prendre appui lors de la copie des textes, des matériaux pour faire l’encre noire et de couleur, du vasetto pour laver les plumes et le support parcheminé de chèvre ou de chevreau (à la peau ou à la feuille).

Les Outils de travail de l’enlumineur sont multiples : pigments (minéraux) et colorants (plantes et animaux), récipients de fabrication (oules, bassins, écuelles, …) et de conservation (coquilles d’huître, de moule, godets, …), nuancier, pinceaux, support (parchemins), modèle sur feuilles volantes dessinées, poncif, …

Pour qui ?

Le Scriptorium clé en main s’adresse :

  • aux bibliothèques et médiathèques mettant en valeur leur fond ancien,
  • aux musées dont la conception d’une exposition exige des outils et du mobilier relatifs aux arts du livre médiéval,
  • aux archives départementales qui souhaitent créer une exposition itinérante avec une mallette pédagogique,
  • aux médiateurs des villes labellisées VPAH (ville pays d’art et d’histoire),
  • aux monuments historiques (château, prieuré, …),
  • aux producteurs de films,
  • aux acteurs de l’histoire vivante,
  • tout autre médiateur culturel, amateur des arts du livre, …

Une Prise en charge de A à Z

Des conseils sur le choix des pièces à exposer ; la sous-traitance auprès d’artisans ; la livraison à date butoir ; des conseils sur la scénographie des objets, voici ce que contient la prise en charge de A à Z.

Des Conseils

Pour choisir les objets médiévaux du scriptorium :

  • à exposer,
  • qui composeront une mallette pédagogique,
  • pour les accessoires du tournage d’un film (ou téléfilm),
  • pour l’étal ou l’échoppe d’histoire vivante.

Pour faire faire du mobilier pour reconstituer un scriptorium :

  • selon les époques
  • selon l’aire géographique
La Sous-traitance des fac-simile d’objets

Cette étape peut prendre du temps car je fais refaire les objets sur commande. Ainsi, travailleront pour vous, forgeron, orfèvre, tourneur sur bois, parcheminier, cornetier, potière, encrière, …

La Livraison

Il faut au minimum un délai d’un mois avant que les objets soient fabriqués. Cela varie en fonction du travail de chaque artisan.

La Scénographie

Des conseils de scénographie avec à l’appui des clichés de vos objets mis en scène et ainsi, prêts à être exposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *